la Garde des Dragons Noirs

Communauté de joueurs de mmorpg
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Séparation et retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heliodore
Francisque-à-Brèles
avatar

Nombre de messages : 402
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Séparation et retrouvailles   Mar 5 Fév 2013 - 10:17

Fin de journée dans le Rohan. Un cavalier solitaire avance au pas dans la prairie, rougissante sous la lumière rasante du soleil. Il est perdu dans ses pensées et laisse à sa monture le soin de le guider vers une destination qu'elle seule semble connaître. Il repense à ce jour, très proche, quand il a pris la direction de cette région où il se trouve à présent. A cette convocation insolite qui a déclenché son départ et fait voler en éclat ce quotidien paisible dans lequel il s'était installé douillettement. Il revoit son visage. Dès sa première rencontre, brève, les traits à dominance elfique de son visage l'avaient immédiatement séduit. Peut être autant que cette aura de mystère, cette réserve qu'elle semblait maintenir autour d'elle lors des échanges qui avaient suivis. Visage qu'il avait vu, une dernière fois, à cette convocation et qui l'avait marqué. Il se revoit dans la maison de la Garde des Dragons Noirs à Bree.

Il s’apprêtait à frapper à la porte du bureau de Fleurien au moment où celle-ci s’ouvrit. La jeune elfe qui en sortait vivement s’arrêta net devant lui. Il croisa son regard et la dureté qu’il affichait fit manquer un battement à son cœur. Elle hocha la tête en réponse à son salut, mais garda les mâchoires serrées. « Alathil ! Attends... ». Assise à son bureau Fleurien faisait tourner un parchemin roulé dans ses mains. Elle paraissait contrariée. Très mal à l'aise, le capitaine ne savait s’il devait attendre ou entrer. L'atmosphère lui semblait pesante. « Je pensais pourtant avoir arrangé un peu les choses... Je ne comprends pas ! ». La chasseuse se tourna vers la ménestrel : « Je ne me retrouve pas dans cette Garde... ce n’est pas... ce n’est plus la mienne. Ma décision est prise. Adieu Fleurien ! ». Elle passa devant le capitaine et le salua de nouveau d’un hochement de tête. « Tu seras toujours la bienvenue parmi nous. », lança Fleurien dans son dos
Comprenant la situation, Thineb, toujours sur le pas de la porte du bureau de sa chef, suivit du regard le départ d'Alathil. Les quelque fois où il l'avait côtoyée il avait apprécié sa façon élégante de se mouvoir et de se tenir, la finesse des ses traits et la chaleur de sa voix. Il était consterné par la froide détermination qu'il avait vue sur son visage. Cette détermination, il l'avait souvent vue chez les soldats avant une grande bataille. Quand on est rongé par nos peurs, nos doutes, parfois nos souffrances et nos colères. Il fallait remporter la victoire sur nos démons intérieurs avant de le faire sur le champ de bataille. En tant que capitaine il se doit d'aider tout ceux qui en souffrent à surmonter l'épreuve. Et il ne supporte pas l'échec. Visiblement le combat que menait actuellement la chasseuse devait être terrible, que faire pour l'aider ? Un autre visage lui vint alors à l'esprit. Celui d'une petite personne qui ne laissait transparaître sa souffrance que lorsqu'elle ne se savait pas être observée. Chaque fois qu'il avait essayé de savoir ce qui la tourmentait, elle avait éludé. Que devenait-elle ? Il se rendait compte qu'il n'avait pas eu de nouvelles depuis trop longtemps. Le regard insistant de Fleurien sur lui le ramena dans la pièce. Par réflexe quand il se trouvait devant un supérieur, il se raidit dans un salut solennel :
« Capitaine Thineb VilavGudene !
- Ah, parfait ! Entre Thineb ! 
- Bonjour... Bonjour Fleurien. Je suis venu aussi rapidement que possible.
- Merci d'être venu. Assied-toi, nous avons à parler, » répondit reconnaissante la ménestrel en désignant le parchemin qu'elle tenait en main.
Un silence régna de longue secondes avant d'être troublé par le bruit d'un cavalier quittant au grand galop les écuries des Dragons. L'homme et l'elfe se regardaient n'osant ni l'un, ni l'autre le briser. Fleurien poussa un soupir. « Je n'avais vraiment pas besoin de ça en ce moment. Il ne reste plus beaucoup de membres compétents chez les Dragons afin d'assurer les différentes missions qu’on nous confie pour combattre les forces du Mordor. Et Alathil était avant tout une amie.
- Heu... Tu ne parlais pas justement d'une mission ? » Saisissant la balle au bond, Thineb chercha à détourner l'attention du ménestrel du départ de leur amie commune qui la chagrinait autant que lui-même.
- Mission... Oui, la mission. Si elle est couronnée de succès, ce sera une épine de moins dans mon pied. Mais elle va être difficile car je viens de perdre le joker que je voulais sortir de ma manche pour gagner la partie. » Le sourire mi-figue mi-raisin de Fleurien laissa le capitaine perplexe. « Je te demande de partir pour le Rohan chercher une personne.
- Dans le Rohan ? Je ne sais pas si je vais en être capable. » Thineb était à la fois intrigué et effrayé par la tâche.
- Sans Alathil, cela va t'être plus compliqué. Je comptais beaucoup sur ses aptitudes et sur le fort lien d'amitié qui existait entre elles pour retrouver cette personne, et la convaincre de revenir. Le départ de la première est un sérieux handicap pour le retour de la seconde. Les Dragons ne peuvent plus se permettre de laisser leurs membres les plus compétents dans la nature alors que l'on a besoin d'eux. Elle n'a plus donné signe de vie depuis trop longtemps et cela m'inquiète autant que cela m'ennuie. » La ménestrel regardait gravement le capitaine. Ce dernier posa la question qui lui brûlait les lèvres.
- Et qui est-elle ?
- Tu ne devines pas ?
- J'ai bien peur que si justement. Elle mesure un mètre vingt, joue de nombreux instruments et à une très belle voix. Elle réalise des tourtes au lapin et au gingembre comme personne et semble ressentir une tristesse infinie quand elle se croit seule dans la pièce ? » Il avait un très mauvais pressentiment.
- Précisément, confirma l'elfe avec une malice retrouvée.
- Ah ! C'est une mission très délicate en effet. Je n'ai jamais réussi à savoir ce qui n'allait pas chez elle. Et pour la retrouver dans le Rohan, les services d'une chasseuse hors pair m'auraient bien été utiles. D'autant que je ne connais pas bien la région et aurais pu profiter du voyage pour la découvrir plus en détail.
- La région ? Questionna Fleurien amusée.
- La région ? » Répéta Thineb interloqué. Puis, comprenant l'allusion, il se senti extrêmement gêné et rougit des pieds à la tête. La ménestrel qui l'avait percé à jour éclata alors d'un rire communicatif et libérateur. Toute la tension accumulée jusqu'alors trouvait enfin un débouché. Quand les rires se calmèrent le capitaine demanda : « Elle ne reviendra pas cette fois, hein ?
- Oui, c'est très peu probable, consentit l'autre.
- C'est bien dommage. Je l'aimais bien. J'espère pouvoir la croiser à l'avenir. Qui sait, peut être dans le Rohan ?
- Tu acceptes de partir pour le Rohan ? Fleurien, qui remettait un peu d'ordre dans ses papiers quelque peu éparpillés par ses rires, leva la tête.
- Bien obligé, faut retrouver notre petite Héliodore. Quelle va être sa réaction quand elle l'apprendra ? La connaissant elle va réagir très mal et de manière disproportionnée. Thineb se grattait la barbe pensivement.
- Oui, elle est exaspérante quand elle fait ça. Je compte sur toi pour la soutenir au maximum à ce moment là. Si tu as besoin d'équipement, l'armurerie y pourvoira, » indiqua-t-elle distraitement en finissant son rangement.
« Merci, je pars le plus tôt possible, » dit Thineb en se levant. Il prit congé du ménestrel et sortit en direction se ses quartiers. Trouver Héliodore dans le Rohan. Ça va pas être de la tarte, pensa-t-il tout haut.

Cela lui prit moins de temps qu'il pensait pour rejoindre le Rohan. Prétextant un voyage urgent en Lothlòrien, Fleurien l'avait finalement accompagné jusque là, ce qui lui avait facilité la tâche et permis de gagner du temps. Ils avaient pu confronter leurs points de vue respectifs sur les missions en cours et leurs urgences ; celle du capitaine en particulier. Ils essayèrent sans succès d'obtenir l'aide du nain Tornur qui se trouvait dans la Moria, et de l'elfe Fanyrwen en Lothlòrien. L'un poursuivait sa quête obsessionnelle pour retrouver la hache familiale. Les autres nains craignant même pour la santé mentale du champion. Dame Galadriel avait, quant à elle, refusé de permettre à la maîtresse du savoir de se joindre à eux au motif d'une tâche plus importante à lui confier. Elle avait eu à ce sujet une longue conversation avec Fleurien et la principale intéressée. Le capitaine ne put savoir de quoi il en retournait malgré ses questions insistantes. Ce n'est qu'à son départ qu'il rencontra brièvement la Haute Elfe qui lui annonça, énigmatique, de garder confiance et d'écouter son cœur. Comment interpréter des propos aussi sibyllins ? A ce moment là une foule d'interrogations se bousculaient dans sa tête. Thineb poursuivit alors seul son voyage le long du grand fleuve en direction du Rohan. Arrivé à destination, il avait commencé ses recherches mais la région était immense et ses pistes peu fiables ou pas assez récentes. Il en avait pris une un peu au hasard.

La nuit était tombée sans qu'il y prête attention. Il fut surpris de découvrir qu'il se trouvait au milieu des champs cultivés de quelques fermes en contrebas. Son cheval, suivant tranquillement le chemin qui montait, le menait droit sur la garnison fortifiée qui les surplombaient. Cette monture de guerre qu'il s'était procurée à Harwick devait être originaire des plaines avoisinantes pour qu'elle y soit retournée d'un pas si sûr. On le laissa entrer après avoir vérifié ses intentions. Il remarqua à de nombreux signes dans la cour que la garnison avait participé très récemment à une bataille. Vu l'abattement de la sentinelle à la porte, ce n'était pas victorieuse qu'elle était rentrée. Après avoir bouchonné et nourrit son cheval, Thineb se dirigea vers la salle des banquets afin de se restaurer un peu après cette longue journée. En approchant des grandes portes, il perçut de la musique. Quelque chose de familier. L'espoir renaquit en lui, ce pouvait-il que ce soit elle ? Il ouvrit en grand la porte et, franchissant le seuil, il la vit debout sur une table, rayonnante de bonheur au milieu de gens qui vibraient au rythme de sa chanson. Cette expression extatique sur le visage d'Héliodore, il ne l'avait encore jamais vue. Où était passé cette douleur qui ne semblait jamais la quitter et que l'on devinait derrière chacune de ses prestations ? Un frisson le parcourut et il sentit son cœur s'accélérer. Garder confiance et écouter son cœur. Le conseil de Dame Galadriel lui revint en mémoire. Il avait toujours écouté son cœur, il garderait confiance en lui. Il se glissa à une table près de la porte et continua de regarder et écouter la petite ménestrel brûler d'un feu sacré dans une salle entièrement acquise. Petite Héliodore, pourquoi avoir été si loin ? Ne pouvions nous pas t'aider à te libérer ? Le refrain revenant, Thineb le reprit en cœur avec l'assistance en battant des mains.
Revenir en haut Aller en bas
 
Séparation et retrouvailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réparation pcb espgaluda
» Demande de préparation au mariage
» préparation Cidre et dragon 2010
» Warhammer Battle préparation Fronton
» Réparation platine sur borne Arcades electronic.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la Garde des Dragons Noirs :: LES JEUX OU NOUS SOMMES :: [F2P] Le Seigneur Des Anneaux Online :: Tranches de vie-
Sauter vers:  


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit