la Garde des Dragons Noirs

Communauté de joueurs de mmorpg
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Belandor & Ealdor] Deux Frères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
belandor

avatar

Nombre de messages : 992
Age : 50
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: [Belandor & Ealdor] Deux Frères   Mar 9 Mar 2010 - 14:09


Père, Mère, nous y voici ! Voici les Havres !
- Oui Ealdor, c’est là la fin du chemin en Eriador et le début d’une longue traversée. Pour l’instant ta route s’arrête là, tu as une autre tâche à accomplir avant de pouvoir t’embarquer.
- Oui Père, je sais.
- Tu es le plus jeune ; c’est donc à toi de repartir chercher ton frère. Il n’a pas voulu se joindre à nous. Il a préféré parcourir les routes en compagnie des hommes, des petites gens et même… des nains. Il s’est mis en tête de les aider et de les aimer. Cette terre n’est plus la nôtre, il est temps pour nous de partir. Tu dois lui faire entendre raison, et le ramener ici pour que nous puissions enfin quitter l’Eriador.
- Oui Père. Nous reviendrons ensemble tous les deux.




- Maître Elrond, Maître Elrond, Edhelion n’est plus ! Ces maudis nains ce sont alliés aux forces noires et ont tué bien des nôtres. Il nous faut réagir et tous les tuer !
- Certes le coup est rude. Cependant, Belandor, il ne faut point t’enflammer comme cela. Sauron sait manipuler les cœurs, et peut ainsi faire croire bien des choses aux faibles. Avant de prendre une telle décision, il te faut en connaître plus sur les nains. Vas aux Portes de Thorin, mon ami, et rencontre le peuple de Durin. Et qui sait tu t'en feras peut-être des amis.




Des ruines ; c'est tout ce qu'il restait de ce lieu que l'on nommait autrefois Edhelion. Ealdor fulminait. Les poings-bourrus avaient bien exécutés leur travail de destruction.
Cela faisait des jours qu'il remuait chaque gravas, examinait chaque pan de mur encore debout à la recherche de son frère.
Rien ! Il n'avait plus qu'à se diriger vers Gondamon et Duillond. QUelqu'un saurait peut-être quelque chose




La bataille faisait rage depuis des heures maintenant. Sans cesse, des hordes de gobelins descendaient, tels des flots verdâtres depuis les hauteurs du Rath Teraig, sur le petit groupe inhabituel. Elfes et Nains, ne faisaient plus qu’un pour repousser cette marée immonde.
- Hé, l’échalas ! Attention ! Tu as bien failli me griller la barbe.
- Ces saletés ont la même taille que toi court-sur-pattes. Ecartes-toi plus vite la prochaine fois.
- Je voulais pas rater mon 100ème c’est tout.




Une clameur emplit les docks couverts de cadavres de poings-bourus.
- Kheledul est a nous !!!
Ealdor s'avanca vers l'elfe et coupa ses liens, puis se pensa en avant en signe de respect
- Mae. Vous êtes libre Avorthal.
- Merci Ealdor. Vous êtes digne de votre frère ; lui aussi combattit de toute ces forces pas loin d'ici.
- Savez-vous où je pourrais le trouver par hasard ?
- Aux dernières nouvelles que j'ai eu de lui, il se dirigeait vers le palais de Thorin en compagnie de longues barbes.




Une lourde hache naine s’abat sur le crâne du dernier gobelin encore debout dans un bruit d’os broyés.
- Khazâd ai-mênu! Et voila, 834 ! J’ai gagné !
- Bien joué maître nain, je suis heureux de vous avoir eu à mes cotés.
- Belandor, vous êtes bien le premier échalas que je rencontre et qui reconnaît notre grandeur.
Belandor ne put réprimer un sourire.
- Ce n’est peut-être pas ce mot là que personnellement j’aurais employé.
Un double éclat de rire retentit sur les cimes du Rath Teraig.
- Allez mon ami, ne restons pas là, je vous emmène découvrir la meilleure boisson qui soit : la bière. Et comme j’ai gagné le concours, c’est vous qui régalez !
- Et bien soit, allons goûter cette ….. bière.




Une main naie reposa bruyament la chope vide sur la table. Après un rôt sonore, et la barbe encore blanche de mousse, le longue barbe s'adressa a l'elfe assis en face de lui, sui sirôtait une petite coupe de vin léger.
- Ealdor, vous êtes bien le second elfe que j’apprécie.
- Et le premier se nommait ?
- Beldor, Belidor, ou Belador je crois. Mais cela fait quelques temps déjà ; je n'en suis plus certain. Vous le connaissez peut-être ?
- Oui ! C’est peut-être mon frère. Le nom est très ressemblant. Sauriez-vous par hasard ce qu'il est advenu de lui ?
- Lorsqu'il es parti, il faisait route vers la Comté, pour y apprendre les secrets du brasage. Mais jamais il ne trouvera d'aussi bonne bières que les notres.




La salle de l’auberge du Dragon Vert est pleine. Tous les habitants de Lézeau étaient là, enfants comme adultes, assis en cercle, en sirotant et grignotant, et écoutaient Ealdor, debout au centre.
- Et c’est ainsi qu’un nain m’a enseigné le goût de la bière. Je me suis donc, sur ses conseils avisés, ensuite dirigé vers la comté où, et il avait raison, se trouvent les meilleurs brasseurs et maîtres-queues.
- Et n’oubliez pas les meilleurs mangeurs !
- Il est vrai que votre coup de fourchette est fameux. Il va falloir que je pêche longtemps afin de pouvoir tous vous faire profiter de mes nouveaux talents.




Ealdor profitait de ce moment de calme, au bord du brandevin, sa cane à la main, afin de réfléchir sur tout ce qu’il lui était arrivé depuis son départ des Havres. Ces instants où il taquinait le cyprin étaient en fait ses seuls moments de répit depuis qu’il était arrivé dans la comté, le reste du temps passant en fêtes, ripaille et contes au près de l’âtre.
Ces petites gens savaient vraiment profiter de la vie, même en ces périodes troublées. Il comprenait un peu mieux maintenant son frère, et le pourquoi de sa décision. Lui-même commençait parfois à avoir de telles pensées.
Le monde était à un tournant. Et même si les temps des elfes tiraient vers la fin, il était de son devoir de mettre ses faibles forces au service de tous ceux qui en auraient besoin contre les hordes noires.
Soudain, il lui sembla que des yeux l'observaient depuis sous le couvert. Il se retourna prestement et scruta la lisière longuement, avec attention.Personne ! Ce devait être quelque animal peut habitué a voir un pêcheur par ici.




Depuis l'ombre de la fôret, Belandor observait le pêcheur avec un sourire.
- Toi aussi, tu verras. C'est notre destin, ne t'en déplaise. Murmura-t-il pour lui même, avant de disparaître dans l'épaisseur des fourrés.




Le Poney Fringant était bondé. Un barde chantait les aventures d’un nouvel héros ; tous l’écoutaient et participaient avec ferveur. Cette ambiance réchauffait le cœur. C’étaient peut-être eux l’avenir de cette terre, mais ils avaient encore tant à prouver ; leurs âmes étaient encore trop faibles face aux actes immonde des noirs Seigneurs.
Il en avait encore eu la preuve il y a peu. Sur la route de Bree, il avait croisé des brigands. Tout dans leurs actes prouvait qu’ils agissaient sous les ordres d’une sombre entité. Il était vital d’aller voir les autorités dès le lendemain pour les prévenir.
Finalement, c’était encore une pierre de plus à son édifice.
Non, il ne rentrerait pas de suite! C’était décidé : non seulement il retrouverait Belandor, mais en plus il se joindrait à lui.
A cet instant, Ealdor sortit de quoi écrire, et se mit à écrire. Un jour, son père lirait ce texte. Il comprendrait alors.


=======================================================================
Intyalello, Morniello, Qualme pella, Aya pella
Hors du doute, Hors des ténèbres, Au delà de la mort, Au delà de la peur



Revenir en haut Aller en bas
 
[Belandor & Ealdor] Deux Frères
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hunter Ravage] / L'histoire de deux frères chasseurs
» Énigme 088 : Deux frères, un coupable
» Enigmes
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» Les frères du serpent .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la Garde des Dragons Noirs :: LES JEUX OU NOUS SOMMES :: [F2P] Le Seigneur Des Anneaux Online :: Tranches de vie-
Sauter vers:  


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com