la Garde des Dragons Noirs

Communauté de joueurs de mmorpg
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [guth] Un inconnu sur le seuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cynedra
Brindille (Kurutani)
avatar

Nombre de messages : 2956
Age : 45
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: [guth] Un inconnu sur le seuil   Lun 25 Fév 2008 - 11:56

Citation :
Le temps est au beau fixe ce soir-là, dans ce petit coin du pays de Bree, tandis que le soleil couchant darde ses rayons sang et or.

Une petite brise fraiche fait doucement danser les branches encore lourdes de feuilles, mais l’homme ne frissonne pas. Le climat automnal de cette contrée est bien plus clément que celui qui a rythmé, hiver rigoureux après hiver rigoureux, les longues années de son existence d’Homme.

Bercé par le bruissement des feuilles dorées qui s’agitent au gré du vent, appuyé contre le rebord de sa fenêtre, il semble tout entier absorbé par quelque rêverie.

Dans l’âtre de la cheminée, quelques pas derrière lui, des braises mourantes irradient une douce chaleur et nimbent la pièce d’une faible clarté rougeoyante.

Non pas qu’il ait ressenti le besoin de chaleur. Mais le crépitement des flammes et l’éclat éphémère des étincelles lui rappellent les soirées d’hiver au coin du feu, dans son foyer, si loin à l’est, bien au-delà des Mont Brumeux et de la Fôret Noire.

Aspirant une bouffée de sa pipe finement gravée, cadeau d’un hobbit de Staddel, il repense à Solweig, sa femme, et à ses deux enfants. Ils lui manquent beaucoup. Surtout Nessa, avec son caractère enjôleur, câlin et pourtant si indépendant.

Tandis que la fumée s’échappe de ses lèvres, formant un nuage dans lequel les visages de ses proches se forment et se désagrègent, ses pensées dérivent encore.

La couleur fauve du ciel évoque dans sa mémoire une chevelure rousse encadrant un visage doux au teint pâle, les joues parsemées de tâches de rousseur et un regard perçant d’un bleu profond.

Sa plus jeune sœur. Enfant d’un second lit, elle est d’un an plus jeune que Nessa, sa propre fille. Son tempérament est tout autre par contre. Le sang du Nord est fort en elle. Courageuse, batailleuse, protectrice, fière, tenace ; effrontée aussi.

Un tempérament qui ne lui a guère attiré les attentions des garçons. Un sourire se dessine sur les lèvres de l’homme visage buriné par les rigueurs de l’existence et au crâne dégarni. A y repenser, il faut avouer qu’après qu’elle ait infligé - en public - une cuisante et humiliante correction à deux freluquets qui pensaient pouvoir l’intimider et prendre certaines libertés avec elle, il n'est pas si étonnant que peu s’essayèrent ensuite à l’approcher.

La nuit est presque là maintenant. Le soleil n’est plus qu’un point rouge sur la ligne d’horizon. Le vent tourne, amenant son flot d’autres parfums et de sons.

Une chouette ulule, saluant les premières étoiles qui commencent à parsemer le ciel, et au loin on entend le bruit assourdi de sabots frappant la piste semi pavée, héritage d’un autre temps. Un coursier peut-être. Et qui semble se rapprocher.

L’homme reporte son regard sur la route.

Le cavalier approche au trot, il ne semble pas spécialement pressé. Il ralentit même, faisant avancer sa monture au pas tandis qu’il s’engage sur le chemin de terre conduisant à sa maison.

Silhouette sombre se découpant en contre-jour sur le paysage, le cavalier semble enveloppé dans une houppelande de voyage large et sombre qui le masque totalement aux regards inquisiteurs.

Portant la main à la garde de son épée, le fumeur de pipe s’avance calmement vers son visiteur.

- Qui êtes-vous et que voulez-vous ?

- Hola ! Et où est donc passée l’hospitalité légendaire des gens de Bree ?

La voix est rauque, méconnaissable, comme forcée, mais les intonations sont familières.

Faisant un pas de plus, l’homme dégage lentement sa lame du fourreau, s’adressant à l’inconnu sur un ton calme mais ferme.

- Répondez. Ou partez.

Un gloussement aigu s’élève du cavalier, bien tôt suivi d’un rire chaleureux. Lorsqu’il reprend la parole, sa voix a changé. C’est une voix indiscutablement douce ; et féminine.

- Guth… Guth… est-ce bien des façons ? Après avoir traversé la moitié du monde pour te trouver, tu me renverrais, moi ta fille-sœur, à son triste sort en Esgaroth ?

Après quelques instants à tenter d’accepter la réalité de la situation, le dénommé Guth relache la garde de son arme et porte ses deux mains à son crane dégarni, ses émotions se bousculant dans son esprit.

- Eadmera ?!

La femme relève alors son capuchon, découvrant le visage aux traits fatigués d’une jeune fille d’une vingtaine d’années aux cheveux couleur de feu coupés courts, et esquisse une référence bouffonne.

- Elle-même. Dois-je monter ma tente devant ta porte où bien vas-tu te décider à m’inviter à entrer ? j’ai fait un très long trajet à cheval, je te laisse imaginer l’état de mon estomac, de mon postérieur et de l’humeur qui va avec !

Mais tout en prononçant ces derniers mots, un sourire s’est dessiné sur ses lèvres et dans son regard brille une lueur où transparait une sincère et profonde affection.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dragonsnoirs.net
 
[guth] Un inconnu sur le seuil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tableau de seuil Hate
» [nécrons] Seuil de l'exil.
» Seuil de piste et décollage
» Speedbird 304 LHR/CDG
» Drop dofus turquoise version 2.7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la Garde des Dragons Noirs :: LES JEUX OU NOUS SOMMES :: [F2P] Le Seigneur Des Anneaux Online :: Tranches de vie-
Sauter vers:  


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit